Club 3m Index du Forum

Club 3m
Forum du Club 3M de Colmar.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mordheim - Rapports de bataille divers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club 3m Index du Forum -> Club 3m -> Autour du jeux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thalantir


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2013
Messages: 872
Localisation: MUNSTER

MessagePosté le: Dim 8 Avr - 19:33 (2018)    Sujet du message: Mordheim - Rapports de bataille divers Répondre en citant

Bien, Notre camarade Many ayant eu une excellente idée de débrief, je vais faire de même avec ma bande de mercenaires. Le rapport de bataille des deux premières parties sera plus court puisque forcément je n'en ai plus que de lointains souvenirs (elles datent quand même de quelques mois) mais ce sera compensé par le résumé de la troisième que nous avons fait hier soir avec Tharaniel et ses nordiques "Cuir Moustache"   Laughing


Journal de la Compagnie du Héron


Je m’appelle Ruben. Arrivé à Marienburg depuis mon Hochland natal, j’ai fait quelques petits boulots et quelques escarmouches dans l’armée de la ville qui m’ont permis d’apprendre à me servir d’une arbalète. Malheureusement les opportunités se faisaient rares. C’est à ce moment que j’ai vu cette annonce pour rejoindre une bande de mercenaires appelée la compagnie du Héron. Son commandant, le capitaine Richter Landsberg, un ancien officier Hochlandais au service de Marienburg, recrutait pour aller fouiller les ruines d’une ville maudite appelé Mordheim (que je connaissais évidemment de nom) en quête de richesse. J’ai postulé, et je dois dire que nos origines communes ont bien aidé dans la décision du capitaine. J’ai été engagé contre une solde ma foi honnête, compte tenu des risques et du fait que nous serions longtemps loin de la civilisation. Notre troupe se composait, outre le capitaine lui-même de deux «seconds » : un ancien sergent des hallebardiers bourru appelé Streichert qui avait servi sous les ordres de Landsberg et Hilda une ravissante nordique au tempérament fougueux qui maniait l’arc et la lance. Enfin il y avait deux frères Oskar et Casimir (Casimir servait de cuisinier et d’intendant tandis qu’Oskar combattait) ainsi qu’un type louche appelé Lars dont j’appris que c’était un ruffian des rues de Marienburg qui avait rejoint la bande autant pour l’argent que pour échapper à la justice. Il y avait 3 gardes Seppi, Hansy et Lorenz qui formaient la première ligne, entraînés par Hilda et Streichert à se battre à l’arc et à la lance. Ensuite venaient Marco, un ancien servant d’artillerie de l’armée impériale qui aimait les armes à feu et maniait un dangereux tromblon. Puis il y avait les deux bretteurs, Tamara une jolie rouquine qui se dissimulait toujours sous une tenue de cuir noir et une capuche et Le Masque dont personne ne connaissait le visage (mis à part le capitaine) et qui ne parlait jamais. Il communiquait par signes et hochements de tête. Les rumeurs allaient bon train sur son compte mais, pour autant que j’ai pu en juger jusqu’à présent, il était plutôt sympathique et savait se faire comprendre et même faire des traits d’humour sans la parole. Enfin je formais l’appui avec mon arbalète. Je partageais cette tâche avec Francisco, un tiléen affable mais vaniteux qui savait cependant, il faut le reconnaitre, bien mieux se servir de son arme que moi. Du moins pour l’instant. Nous arrivâmes à Mordheim le 4ème jour de Sigmarzeit par une journée maussade, et comme de nombreuses bandes nouvellement arrivées, nous passâmes les premiers jours à nous construire un camp en périphérie de la ville et à nous familiariser avec l’environnement. Ce qui signifiait glaner des renseignements sur les marchés ou dans les tavernes, repérer les chefs de bandes rivaux et s’équiper en conséquence pour affronter les dangers de cette ville.


La rixe contre les nains
Notre première mission arriva au quatrième jour. Nous avions entendu parler d’un gisement de pierre magique que les nains du gang de la Houblonnière avaient découvert et dont ils avaient fait leur quartier général. Nous espérions donc leur ravir cet emplacement et arrivions donc en force devant celui-ci dans le but de submerger les nains sous le nombre. Mais la résistance fut plus forte que prévue !  Le chef nain et les tueurs fauchèrent plusieurs de nos hommes (dont le jeune Oskar qui ne s’en remis pas). Oskar fut cependant vengé par Lars la fouine toujours à l’affût d’un mauvais coup, qui surina le nain par derrière (mais le nabot survécu). Finalement nous avons réussi à leur prendre une partie du butin avant de battre en retraite. Casimir le frère d’Oskar a alors insisté pour rejoindre la bande afin de se venger du meurtrier de son frère, un tueur nain du nom de Bran Guiness. J’ai entendu dire depuis qu’on l’appelait « le plot ». Un autre jeune guerrier, Ralf s’enrôla dans la compagnie du Héron. Plus on est de fous…
 
L’embuscade des Averlanders


Notre seconde mission fut beaucoup plus aisée. Après une patrouille dans les faubourgs, Hilda, partie en éclaireur, nous a indiqué que des pierres magiques étaient en vue mais qu’une bande de mercenaires rivaux (des averlanders) étaient en train de les ramasser. Ils étaient dispersés et pas particulièrement vigilants. Le capitaine Landsberg décida de profiter de cette situation pour attaquer en force en déboulant par le petit cimetière à l’extérieur de la ville. 


Les Averlanders furent pris par surprise et nous mirent deux d’entre eux  qui se trouvaient devant l’entrée du cimetière hors de combat en arrivant. Ils tentèrent alors de se réfugier dans un bâtiment non loin pour se regrouper, nos archers et le capitaine Landsberg avec son pistolet de duel en abattirent deux avant qu’ils ne puissent se mettre à couvert. Les renforts ennemis étant encore loin, notre bande pris le refuge de l’ennemi d’assaut et neutralisèrent encore deux autres hommes avant que le reste de la bande ne décide de déguerpir du quartier. 


Hilda récupéra un kit d’escalade et le capitaine donna une hallebarde à Ralf et une épée à Casimir qui s’étaient tous deux bien battus. A la suite de cette victoire, un nouveau bretteur, Rodrigo, Rejoignit nos rangs et nous déménagions notre camp à l’intérieur de la ville dans les faubourgs sud. Cette fois les choses sérieuses pouvaient commencer.
 
L’attaque sur le repaire des Nordiques


Le capitaine Landsberg décida ensuite de chasser une bande de Nordiques de leur repaire. Il avait reçu des renseignements selon lesquels ils s’étaient réfugiés dans un manoir en ruines. Ces nordiques semblaient être des pillards vouant un culte aux loups, puisque plusieurs de ces animaux avaient été repérés autour de la bâtisse. L’attaque fut planifiée en trois groupes d’assaut. Le Capitaine, Le Masque, Francisco le tiléen, Marco la pétoire et un garde (Lorenz) attaqueraient la porte principale. Hilda dirigerait le second groupe avec Tamara et Rodriguo les duellistes, un garde (Seppi) et Lars la fouine pour attaquer par l’ouest. Enfin le sergent Streichert, Casimir, le troisième garde (Hansy), et Ralf attaqueraient par l’Est. Je me trouvais un perchoir derrière ce groupe pour les couvrir. 


Malgré nos efforts, nous fûmes repérés et l’alerte fut donnée ! Des loups de grande taille sortirent du château pour nous attaquer. Mais nous avions l’initiative. Francisco abattit un canidé à longue distance et Lorenz réussit à neutraliser un berzerker qui s’était mis à la fenêtre. Hilda et son groupe déboulaient de la ruelle ouest lorsque deux loups et une créature cauchemardesque ressemblant à un loup garou s’avancèrent vers eux. Hilda toucha la créature mais le coup fut sans effet en revanche le garde Seppi fit mouche et la créature tomba inconsciente mais elle n’était pas encore hors de combat. Ses loups se jetèrent alors sur Tamara qui réussi à esquiver leurs attaques et à en tuer un. Mais déjà un nordique en tenue de cuir avec un masque et une hache sortit du château pour prêter main forte aux animaux.



Combat violent dans la ruelle ouest


A l’est le groupe de Streichert traversa la rue et se colla aux murs du château. Inconscient qu’un berzerker frénétique se dissimulait dans les ombres de la bibliothèque. Le garde Hansi reçu l’ordre de rester au milieu de la rue pour intercepter le loup restant tandis que j’apercevais le chef ennemi sur le toit du bâtiment qui s’apprêtait à lancer une hache sur Hansi, je tirais mais le manquait. Heureusement cela l’a distrait suffisamment pour qu’il manque également Hansy. Le garde vit ensuite le loup enragé lui sauter dessus. Stressé, il manqua son coup de lance et l’animal le percuta si violemment qu’il fut sonné.


Le groupe de Landsberg arriva également à la porte principale ou un chien et un autre Nordique efféminé en tenue de cuir leur lança « Ouh la la ! Vous, vous ne rentrez pas ». D’un signe de tête le capitaine donna l’ordre à Marco de tirer dans le tas avec son tromblon mais visiblement ce dernier devait avoir été rempli avec des confettis car ni le loup ni le portier ne furent blessés. Alors que le portier ricanait et que Marco était embarrassé, le capitaine excédé sortit son pistolet de duel et abattit le cabot. Dans le même temps le garde Lorenz tira sur le nordique mais gêné par l’encadrement de la porte son tir échoua.



Le capitaine Landsberg et son groupe ont maille à partir avec le portier


A l’ouest Lars attaqua le nordique en cuir dans le dos mais échoua. Rodrigo chargea le loup sans parvenir à le blesser, de même pour Tamara. Hilda fit signe à Seppi de le suivre et ils chargèrent tous deux le loup garou qui venait de reprendre ses esprits. D’un geste rageur la blonde nordique Hilda transperça le Wulfen au sol et le mit hors de combat.



Hilda achève le Wulfen au sol


A l’Est Le Jarl remarquant désormais ma présence, lança une hachette dans ma direction mais, Sigmar soit loué, elle me manqua, je me dépêchais de recharger et tirais mais dans la précipitation je manquais ma cible. En bas, Casimir se retourna et vit Hansy en mauvaise posture, il décida de charger le loup pour sauver son ami mais échoua à tuer l’animal qui se tourna cependant vers lui. Je pouvais, depuis mon perchoir, voir le sourire du chef nordique sur le toit au dessus de la mêlée qui s’apprêtait visiblement à sauter sur l’infortunée recrue. Le Jarl bondit en effet sur Casimir mais le jeune homme, para l’attaque de hache in extremis tout en évitant la morsure du loup.



Casimir sauve son ami Hansy contre deux adversaires


Vers l’avant, Streichert entra par la seconde fenêtre de la bibliothèque, mais Ralf quant à lui avait entendu du bruit à l’intérieur et chargea par la première fenêtre pour se retrouver nez à nez avec un berserker. Ce dernier, surpris également n’eut pas le temps d’esquiver l’attaque réflexe du jeune guerrier qui transperça le nordique de sa hallebarde.



Ralf étripe le berserker tandis que Streichert entre dans la bibliothèque par l'autre fenêtre.


Les cris de douleur de son berserker et du Wulfen informèrent le Jarl de la déconfiture de sa bande. Voyant que les ennemis avaient envahit leur repaire en masse, les nordiques décidèrent à regret de battre en retraite en emportant ce qu’ils pouvaient.


Avec la pierre ramassée et sans blessé grave à déplorer, le capitaine embaucha une autre duelliste, une jolie blonde appelée Summer, qui ferait désormais équipe avec Tamara.
_________________
« Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus »- Pyrrhus Ier d'Epire -


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Avr - 19:33 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thalantir


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2013
Messages: 872
Localisation: MUNSTER

MessagePosté le: Sam 14 Avr - 11:37 (2018)    Sujet du message: Mordheim - Rapports de bataille divers Répondre en citant

Le repaire des Possédés.
 
Dans notre lancée précédente, le capitaine Landsberg planifia ensuite de faire évacuer un squat de possédés situé plus en avant dans la cité. Cette fois nous options pour une attaque en deux groupes. Un premier groupe dirigé par Hilda comprenant la moitié de la bande et un second dirigé par Landsberg avec l'autre moitié. 
 
Nous avions entendu moultes sinistres rumeurs sur la bande des PTSD mais nous étions confiants malgré tout. Notre avance fut mesurée et une grêle de flèches tomba sur la ruine mais si le capitaine, Francisco et les gardes atteignirent leurs cibles, elles échouèrent à faire davantage que les mettre à terre ou les sonner. 
 
Deux horribles monstruosités sortirent alors des ruines pour se jeter sur le groupe du capitaine  : une hideuse abomination mi humaine mi crabe et un démon à sabots fendus. Le premier fondit sur Streichert et le second sur Rodrigo. Heureusement elles semblaient assez maladroites et seul Streichert fut mis à terre à coups de pince. Les renforts tentèrent de contre charger mais la peur les étreignit pour certain et seul Casimir et Summer osèrent charger la bête à sabot. A l'ouest nous continuons à avancer tout en tirant sans trop de succès, même si je me félicitait d'avoir réussi à blesser le magister ennemi mais il semblait plus solide que prévu. Marco tira dans la maison mais il ne parvint qu'à assommer un mutant tandis que le capitaine mettait un autre mutant à terre.



Les deux horreurs sortent de la maison
 
Streichert fut donc neutralisé faute d'avoir été sauvé et Casimir et les autre ne parvenaient pas à passer l'endurance de leur ennemi qui de son côté ne leur faisait rien.
 
Un fou furieux surgit de la maison pour attaquer Marco et le mit à terre. tandis que le magister et plusieurs hommes bêtes sortaient pour intercepter l'autre groupe. Le sorcier souffla tel un dragon et les flammes multicolores assommèrent Le Masque et mirent un garde à terre. Le possédé à pince chargea Lorenz mais ne parvint qu'à le mettre à terre. En revanche le second possédé mis Rodrigo hors de combat. tandis qu'un homme bête chargeait et tuait Tamara.
 
Les pertes étaient sévères et encore l'ennemi semblait encore au saut du lit et relativement maladroit... Mais ça allait changer. Nous tentâmes une dernière attaque mais sans succès. Hilda et Lars échouèrent à tuer l'homme bête qui gardait la porte tandis que Hansy se faisait applatir par le troisième homme bête. Lorenz était achevé au sol par le possédé à pinces, Seppy en revanche parvint à neutraliser le magister d’une flèche bien placée. Malheureusement le possédé à sabot assomma coup sur coup Summer et Casimir.



Lorenz fait face au possédé pinces
 
Dans la foulée les possédés se réveillèrent et achevèrent Marco, Summer Casimir, tandis qu’un homme-bête fracassait le crâne de Ralf dans une gerbe de sang.
 
La retraite fut sonnée.



Courage fuyons
 
Nous payâmes un lourd tribut : Ralf, Tamara et Rodrigo y était restés. Mais cela fut une leçon utile pour tous les autres. Le capitaine recruta Ramon un bretteur débutant. Casimir, trop obsédé par Bran se releva sans encombres.
 
La course au trésor
 
Suite à notre défaite précédente, la compagnie avait grand besoin d’argent. Le capitaine s’était procuré des renseignements sur l’existence d’un trésor, le trésor du vieux Frantz Hubernacht, un usurier âpre au gain. Il aurait caché son trésort quelque part dans le quartier des bouchers. Quelle ne fut pas notre surprise de constater qu’une autre bande le recherchait, une bande que nous connaissions bien : la gang de la houblonnière !
 
Le capitaine Landsberg avait repéré l’avance des nains, en bloc. Il organisa trois groupes pour fouiller la zone. Un groupe central important chargé d’engager les nains au besoin et deux ailes composées de 3 personnes chargées  de fouiller les immeubles sur le chemin. Richter avait bien tenté d’affecter Casimir  à l’aile gauche de Streichert pour éviter que son obsession de tuer Bran Guiness ne lui fasse faire des idioties ou compromette la mission, mais le jeune homme rejoignit rapidement le centre de table en cours de partie. Hilda et Streichert fouillèrent toutes leurs zones de recherche sans succès, il fallait donc se rapprocher des nains pour fouiller les derniers immeubles. Francisco fut inefficace en revanche je me débrouillais plutôt bien. Affecté à l’appui droit avec Seppy nous parvenions à assommer le gladiateur et le chef adverse : Falstad Grim Bergen dit le Manchot. 


Le groupe de Landsberg après avoir fouillé sans succès le bâtiment central du quartier décida d’engager les nains. Casimir les rejoignit en piaffant d'impatience mais son optimisme fut douché en constatant que Bran Guiness n'était pas parmi les nains. Marco la pétoire sorti en avant et lâcha la sauce. Les guerriers nains levèrent leur bouclier et ne subirent aucun dégât. En revanche des shrapnels perforèrent les yeux de Falstad et le tuèrent sur le coup. Le capitaine Landsberg sonna un nain à coup de pistolet, tandis que j’en mettais un hors de combat avec mon arbalète. Incapable d’organiser une résistance décente et démoralisés par la mort de leur chef, les nains battirent en retraite, nous laissant le champ libre pour rechercher le coffre.



la compagnie reste maîtresse du terrain
_________________
« Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus »- Pyrrhus Ier d'Epire -


Revenir en haut
Thalantir


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2013
Messages: 872
Localisation: MUNSTER

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 10:48 (2018)    Sujet du message: Mordheim - Rapports de bataille divers Répondre en citant

Prospection dans les faubourgs


Après l’accrochage avec le gang de la houblonnière nous avions un peu rétabli notre situation. Le capitaine souhaita ensuite explorer les faubourgs sud est de la ville. Il avait entendu parler d’animaux enragés errants dans les rues et de pierres magiques en quantité.
 
Nous nous mîmes en route et nous repérâmes rapidement un des molosses dont il avait parlé devant l’ancienne porte du quartier. Le capitaine, Hilda, Streichert , Lars et Ramon chargèrent la bête pour ne lui laisser aucune chance, mais cette dernière était plus coriace que prévu et seul Ramon trouva l’ouverture pour la tuer. Pendant ce temps le reste des gardes et moi-même  mettions le second chien à terre sans parvenir à l’achever. Casimir toujours tête brûlée s’avança sur la place pour le finir.
 
C’est alors que nous repérions l’ennemi. Francisco le tiléen et Hilda avaient pris place sur les créneaux de l’ancienne porte en ruine du quartier et ils aperçurent une bande de saurus en train d’achever un autre chien loin sur la droite. Mais sur la gauche ils repérèrent aussi un groupe de skink avançant à couvert dans les ruines. Ils nous crièrent un avertissement et Seppy avança pour aider Casimir. Nous ouvrions le feu, profitant de notre supériorité en portée et je tuais un skink.  Ceux –ci semblaient intéressés d’abord par le chien et une flèche acheva le canidé, les autres skink tirèrent sur Casimir qui en avait profité pour chiper la pierre magique sous leurs yeux et avait été rejoint par Seppy. Le garde fut mis à terre et Casimir échappa de peu aux flèches mortelles en courant ensuite se mettre à l’abri dans une tour.
 
Un duel de tir s’engagea et nous mettions le prêtre skink hors de combat d’une flèche, tandis que Jerek le chasseur en tuait un autre depuis le couvert de son sapin.
 
A droite, la colonne de saurus convergeait vers la porte sous les tirs de Francisco, Hilda et du capitaine Landsberg qui retourna bien vite à l’abri de la muraille. Il ordonna à Lars, Marco et Ramon de se disperser sur la droite et de se cacher. Lorsque les saurus déboulèrent sur la place, les skinks étaient déjà bien mal en point et avaient battu en retraite derrière une maison plus à gauche. La blonde duelliste Summer eut la mauvaise idée de leur courir après. Nous concentrions alors notre feu sur les saurus et Jerek en abattit un d’une flèche mortelle tandis qu’Hilda en tuait un second avec son arc. 



les saurus s'enfoncent dans les ruelles


Les saurus se dispersèrent juste à temps pour esquiver la mitraille du tromblon de marco. Ayant raté son cou, les saurus furieux se jetèrent sur lui et le piétinèrent sans merci. Puis ils commencèrent à chercher Lars, mais se dernier était bien caché et les reptiles ne purent étancher davantage leur soif de sang. L’un des hommes d’arme saurus entra par la porte où était retranché le groupe de Landsberg et il fut pris à parti par Streichert et le Masque mais personne ne prit l’avantage. L’autre saurus attendait devant la porte et les gardes qui s’étaient avancés au centre, le mirent au sol d’une flèche bien placée.



bien retranchés sur les remparts, Hilda et Francisco font pleuvoir les projectiles



et nous ne sommes pas en reste
 

le capitaine et le masque ne parviennent pas à venir à bout de ce saurus


Summer fut repérée par les skink qui contournèrent leur bâtiment pour lui tirer dessus et étonnamment la manquèrent ! Trop sûr d’elle, elle se jeta sur deux des petites créatures et en mit une à terre, elle n’arriva pas à parer le coup de hache de la seconde qui la tua sur le coup. Voyant cela, Hilda ouvrit le feu et abattit le héros skink qui venait de se relever.



Le cadavre de Summer jonche la rue



Lars joue à cache-cache avec le guerrier totem et le saurus promu.
 
Les pertes étant trop importantes, le prêtre skink rappela les saurus et les hommes lézards battirent en retraite, nous laissant maitres du terrain. Casimir avait récolté une pierre et Hilda en avait trouvé une autre sur le rempart. Nous déplorions cependant la perte de Summer et de Marco. Le capitaine alla recruter un nouveau tireur à tromblon appelé Paulo la grenaille. Il ne put remplacer Summer, préférant garder des pierres en réserve, aussi recruta-il un nouveau mercenaire, un de ces nains à crête appelés tueur, du nom de Runglor. Casimir ne fut pas ravi mais il se plia à la décision du capitaine. Pour ma part j’étais plutôt content de ma prestation et je me préparais pour la prochaine mission.



finalement nous restons maîtres du terrain
_________________
« Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus »- Pyrrhus Ier d'Epire -


Revenir en haut
Thalantir


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2013
Messages: 872
Localisation: MUNSTER

MessagePosté le: Sam 5 Mai - 13:41 (2018)    Sujet du message: Mordheim - Rapports de bataille divers Répondre en citant

Goblins in the suburbs


Suite à notre dernière mission, nous avions commencé à nous faire connaître et bientôt nous recevions une proposition plutôt inattendue. Le bourgmestre du  village proche est venu nous trouver, désespéré. Un groupe de gobelins mettait actuellement sa bourgade, située dans les environs de Mordheim, à sac, il nous promettait un peu de pierre magique en échange de notre intervention rapide. Nous nous y rendions sans attendre en venant de l’ouest et nous fondîmes sur les premiers peau-vertes en vue.


Le capitaine donna ses directives : moi et Francisco devions monter sur le toit du vieux manoir en ruine pour couvrir l’avance des autres. Au sud ouest, Le masque, Lars et Saturnin chargèrent un premier gobelin et le mirent hors de combat. Pendant ce temps au nord-est, le capitaine mis un gobelin à terre à coup de pistolet tandis que Casimir, Ramon et Streichert en mettait un autre hors de combat. Tout à coup la porte d’une grange proche explosa et un énorme troll fit son apparition !
La monstrueuse créature hurla bestialement en signe de défi et nous ouvrîmes le feu dessus sans parvenir à la blesser. Seule Hilda lui infligea une blessure avec son arc mais la créature semblait bien trop résistante pour que cela l’arrête. Elle se jeta en beuglant sur le groupe de Streichert qui semblait en bien mauvaise posture. Ramon le bretteur se jeta cependant en avant pour l’intercepter sans appréhension aucune.


Pendant ce temps un groupe de gobelins qui semblaient diriger les autres se rassembla sur la place derrière le troll. Au sud-ouest Le masque, Lars et Saturnin chargèrent un autre gobelin qu’ils ne parvinrent pas à battre ce qui désola le capitaine. Seppi et Hansy avancèrent dans les maisons au sud pour chasser les gobelins qui traînaient un peu partout. En ayant entendu un piailler dans le champ à côté Seppi le chargea mais ne parvint pas à lui faire quoi que ce soit.


Ramon esquiva deux attaques du troll et para la troisième, d’un moulinet gracieux de son épée il perfora le cœur de la créature lui occasionnant une blessure critique qui la mit hors de combat. Tout le monde était bouche bée devant cet exploit. Un peu trop confiant le bretteur se jeta sur le gobelin le plus proche et le mis hors de combat, mais ce faisant il fut livré en avant aux chefs gobelins et à leur groupe qui le mirent promptement hors de combat. Casimir s’avança alors pour le venger et mit un des gobelins au tapis.
Malgré tout la blessure n’était pas mortelle et devant la chute du troll, les gobelins déguerpirent non sans proférer moultes menaces.


Le bourgmestre nous remit 3 pierres magiques et nous remercia d’avoir sauvé sa ville. Avec l’or tiré de la revente des pierres le capitaine recruta Roberto, un autre bretteur qui ferait désormais équipe avec le héros du jour, Ramon. Il trouva également un porte-bonheur au marché pour le sergent Streichert.
_________________
« Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus »- Pyrrhus Ier d'Epire -


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:04 (2018)    Sujet du message: Mordheim - Rapports de bataille divers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club 3m Index du Forum -> Club 3m -> Autour du jeux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com